VIGNERONS

31 novembre 2022

PORTRAIT ▪︎ Romain HÉNIN

✨ Romain Hénin est un jeune vigneron talentueux que nous avons rencontré pour la première fois, ce printemps, chez Julie Balagny (69). Bluffés par ses champagnes, nous sommes allés, il y a quelques semaines, lui rendre visite directement sur son domaine, à Aÿ-Champagne (51), pour qu’il nous raconte son parcours.
Après l’obtention de son BTS viti-œno à Avize en 2011, il travaille 2 ans en tant que responsable de cave au sein de la maison de Champagne Henri Giraud, avant de revenir au domaine de ses parents en 2013.

🌱 C’est en 2016 qu’il créé son propre domaine avec, pour commencer, 1,2 ha, qu’il convertit directement à l’agriculture biologique puis biodynamique. En 2021, il reprend 8 ha supplémentaires appartenant au domaine familial. Romain est l’un des représentants du renouveau de la Champagne. C’est un vigneron engagé, passionné et perfectionniste qui prend soin de ses vignes. Les traitements à base de plantes, les couverts végétaux et la replantation d’arbres font partie des nombreuses pratiques qu’il met en place pour favoriser la biodiversité.

🍇 Les vinifications se font naturellement, sans aucun intrant ni sulfite ajouté. Il réalise des vins vivants où il laisse le terroir s’exprimer.

🍾 Les champagnes de Romain sont à la fois généreux, précis et très fins. Chaque cuvée a son identité.
Un très beau coup de cœur à découvrir dans nos caves d’ici quelques jours ! ❤️❤️❤️

Champagne Romain Hénin
Romain Hénin

1 novembre 2022

PORTRAIT ▪︎ Laure BARTHELEMY & Sébastien FREYCHET
CHÂTEAU DEL RANQ

✨ Laure & Sébastien sont tous les 2 issus de régions viticoles : la Bourgogne pour elle et le Languedoc pour lui. C’est donc tout naturellement qu’ils se tournent vers un diplôme d’œnologie.
En 2015, ils décident de partir faire le tour de l’Europe en 4L, pour “prendre de l’inspiration” auprès d’autres vignerons avant une future installation.
En 2018, ils posent leurs valises à Claret (34), dans la région du Pic-Saint-Loup, sur les terres de Sébastien et créent le Château Del Ranq qui signifie Château du Rocher. Un clin d’œil à l’ancienne carrière sur laquelle est construit le château mais aussi parce qu’un menhir trône sur la propriété.

🌱 Ils commencent par cultiver 3,5 ha de vignes. Dès 2019, ils récupèrent 10 ha de la famille de Sébastien. L’ensemble est cultivé en biodynamie. L’épanouissement de leurs vignes est au cœur de leur démarche. En plus des cépages déjà présents sur leurs parcelles (syrah, grenache, mourvèdre, sauvignon, …), ils ont décidé de complanter (mélanger plusieurs cépages sur une parcelle) plus de 10 cépages cette année, tels que du savagnin, du chenin, du bianco gentile, …

🍇 En cave, chaque parcelle est vinifiée naturellement & sans intrants. Les rouges sont élevés dans des foudres alsaciens de 50 hectolitres, tandis que les blancs le sont dans des fûts bourguignons.

🍷 Leur but : “proposer des vins qui vibrent et font vibrer ; on cherche à faire des canons qui reflètent au mieux notre terroir, le tout sans intrants ; des vins droits, nets, précis, qui reflètent les terres, les terroirs et nous deux, des vins qui nous représentent ! “.
Pour nous, le résultat est atteint : les vins sont frais, généreux, complexes… ❤️

Portrait : Laure et Sébastien Château Del-Ranq
Laure & Sébastien

1 octobre 2022

PORTRAIT ▪︎ Louis-Clément DAVID
DOMAINE DAVID-BEAUPÈRE

✨ Après des études en école de commerce, Louis-Clément DAVID, alias Clem ou LCDB, décide de reprendre en 2008 les vignes familiales situées à Juliénas (69). Avant, elles étaient exploitées par un métayer. Autodidacte, il se forme au fur et à mesure des millésimes. Il est seul au domaine jusqu’en 2020, date à laquelle sa sœur Olympe le rejoint.

🌱 Très vite après son installation, Clem décide de convertir les 10 ha de vignes en bio puis en biodynamie. Les remises en question permanentes le poussent à s’adapter aux aléas que subissent ses vignes. Ce gros bosseur a même eu le culot de planter de la vigne en plein Lyon dans la propriété de sa grand-mère ! Pour les vendanges, il ne pousse pas les maturités des raisins pour garder la fraicheur.

🍇 En cave, il vinifie sans intrants, en levures indigènes. Il laisse faire le temps. Mais attention, derrière le faux tranquille se cache un acharné du travail, toujours en pleine réflexion sur ses vignes, son domaine et son métier.
L’objectif : faire des vins digestes, qu’il aime boire.

🍷 Le pari est réussi ! Les vins sont à son image : généreux, frais avec du peps. Dans chaque cuvée, on retrouve la patte de ce grand vigneron.

❤️ Certains le savent sûrement mais, pour nous, au-delà du vigneron, il y a un ami. Une fois par an, nous allons passer une semaine au domaine. À la clé : des bons moments de rigolades, des soirées jeux “légèrement arrosées” et des bouffes de haute voltige !

Beaujolais : Louis-Clément & Olympe
Louis-Clément & Olympe DAVID

29 juin 2022

PORTRAIT ▪︎ Nicolas & Antoine ROBERT
DOMAINE ROBERT DENOGENT

✨ L’histoire du domaine débute à Fuissé (71) au début des années 1900. Plus d’un siècle après, Nicolas et Antoine, 4ème génération de vignerons, ont repris le domaine à la suite de leur père, Jean-Jacques.
Après une licence en commercialisation des vins, Nicolas prend un poste de caviste à Lyon. Ce passionné de salopettes 😉 part ensuite travailler dans les vignes en Californie et revient s’installer au domaine en 2007.
Antoine commence par une école de commerce à Lyon. Direction ensuite Tokyo, où il trouve un poste de caviste. En rentrant en France, il se forme en alternance au Domaine de Bellene, puis rejoint son frère au domaine familial en 2012.

🌱 Les 2 frangins ont commencé avec 5 ha de vignes pour arriver aujourd’hui à un total de 12 ha. Ils les cultivent en bio depuis 2008 et en biodynamie depuis 2018. Les produits chimiques et de synthèses sont proscrits. Ils favorisent la biodiversité. Quand les parcelles le permettent, ils travaillent le sol avec un cheval.

🍇 En cave, les vinifications se font en levures indigènes sans aucun ajout de souffre. Ils favorisent les élevages longs, allant parfois jusqu’à plus de 3 ans.

🍷 Nicolas et Antoine réalisent des vins racés, salins & complexes, où s’expriment leurs différents terroirs. Les vins sont à leur image : fins et généreux. Ces 2 phénomènes n’ont pas fini de nous surprendre 💣❤️.

Nicolas & Antoine ROBERT

11 juin 2022

PORTRAIT ▪︎ Corentin HOUILLON

✨ Originaire du Jura, Corentin se passionne pour la vigne très tôt et pour cause : son oncle et sa tante sont les vignerons du Domaine Renaud Bruyère et Adeline Houillon à Pupillin (39). C’est tout naturellement qu’il se dirige vers ce métier. Il obtient donc en 2010, un BTS viticulture-œnologie. Il fait ensuite ses armes, dans sa région chez Stéphane Tissot, en Nouvelle-Zélande au Domaine Urlar, … À partir de 2015, il passera 4 ans au Domaine de la Ville de Morges, en Suisse, pour mener à bien la transition écologique de ce lieu.

🌱 En 2019, Corentin s’installe sur 5 ha, à Serrières-en-Chautagne (73), en Savoie. Il cultive sur des coteaux abrupts 5 cépages : Pinot Noir, Gamay, Mondeuse, Altesse & Jacquère. Son prédécesseur n’étant pas en bio, il entame la conversion dès le départ et pratique une agriculture régénérative pour augmenter rapidement les taux de matières organiques et la vie des sols. La biodiversité est au cœur de sa démarche.

🍇 En cave, les vinifications sont réalisées le plus naturellement possible : sans intrants, en levures indigènes, sans sulfites ajoutés ni filtration jusqu’à la bouteille.

🍷 Les vins de Corentin sont ciselés, clinquants et punchy. Des jus sains, désaltérants ou se reflètent le terroir. ❤️

Corentin HOUILLON

30 avril 2022

PORTRAIT ▪︎ Laura AILLAUD

Quel parcours atypique que celui de Laura ! Elle débute dans la restauration. Avec son mari, ils ouvrent en 2010 leur propre établissement. Elle s’occupe à la fois du service et de la sommellerie. Elle se passionne pour le vin et passe de 30 à 300 références en quelques années. En 2014, elle décide en parallèle de son activité, de reprendre une formation en alternance, en viticulture-œnologie. Elle passera 1 an chez Jean-Christophe Comor, Domaine Les Terres Promises (83) et 1 an au Domaine de la Mongestine (83). Elle s’installe en 2017 en reprenant 2,5 ha de vignes, à la Tour-d’Aigues (84). Entre 2018 et 2020, elle rachète des vignes pour atteindre aujourd’hui 8,5 ha en production et 3 ha qu’elle est en train de replanter. L’année suivante, elle rachète une magnifique bastide proche des vignes, pour faire son chai et sa maison. Les 2 heures de trajet entre son domicile et ses vignes ne seront plus qu’un mauvais souvenir.

🌱 Les vignes sont labélisées bio. Laura pratique l’enherbement pour enrichir les sols et ramener du vivant dans la vigne. Certaines parcelles sont travaillées à cheval. Le sol composé principalement de sable ramène de la finesse et une certaine droiture dans les vins.
L’objectif des années à venir : mettre en place un système de ferme et d’agroforesterie afin de développer la biodiversité dans ses vignes.

🍇 En cave, il n’y a pas grand chose à dire, les vinifications se font naturellement sans intrant. Elle laisse du temps au temps.

🍷 Laura réalise des vins aériens aux tannins soyeux. Des vins vivants et vibrants ! 💣💣💣

Laura Aillaud - Vin du Rhône
Laura AILLAUD

15 avril 2022

PORTRAIT ▪︎ Samuel & Guillaume MONIER
DOMAINE MONIER-PERRÉOL

✨ En 2002, Jean-Pierre Monier décide de sortir de la coopérative pour vinifier lui-même les raisins de ses 5 ha de vignes. En 2008, il s’associe à Philippe Perréol, vigneron et ami de la famille. À eux 2, ils cultivent 11 ha sur les terroirs de Saint-Joseph.
Après un BTS viticulture-œnologie, réalisé à Beaune et plusieurs expériences dans la Vallée-du-Rhône et la Provence, Samuel, le fils ainé de Jean-Pierre rejoint le domaine en 2015. Guillaume, son frère, se forme au même endroit et parcourt ensuite différents vignobles : la Toscane, la Nouvelle-Zélande, les États-Unis, la Savoie ou bien encore la Champagne. Il revient au domaine en 2019. Les 2 frères sont depuis à la tête du domaine.

🌱 Situées à 350 m d’altitudes, les vignes sont conduites en biodynamie. Pour favoriser l’enrichissement des sols et limiter l’impact de la sécheresse, ils pratiquent le paillage et l’enherbement. Pour eux, “chaque plante qui pousse dans les vignes est un indicateur de la santé des sols”.

🍇 En cave, les vinifications sont naturelles et sans intrant. Le but : faire des vins aboutis, équilibrés où le terroir est mis en avant. Ils proposent 9 cuvées, chacune issue d’une parcelle.

🍷 Le travail réalisé à la vigne et en cave confère à leurs vins une énergie insolente. La tension et la complexité aromatique apportent beaucoup de profondeur. Des jus vibrants !
Accessibles dès leur jeunesse, ils disposent d’un beau potentiel de garde.

Samuel & Guillaume MONIER

18 mars 2022

PORTRAIT ▪︎ Julien MONCLUS & Mélanie TORRES-ARNAU
DOMAINE CAMP DEL MAS

Après un BTS viti-oeno, Julien reprend, en 2003, les 20 ha de l’exploitation familiale située à La Boissière (34). L’ensemble de la production part, à ce moment là, directement à la coopérative. En parallèle de son activité de guide conférencière, Mélanie l’aide au quotidien dans les vignes. En 2016, ils sélectionnent 2,5 ha de vignes en fonction de leur terroir pour les vinifier eux-mêmes, naît alors le Domaine Camp Del Mas. Mélanie rejoint Julien à plein temps en 2022.

🌱 Situées à 250 m d’altitude, les parcelles sont travaillées de manière traditionnelle. Le respect du végétal est pour eux primordial : taille & vendanges manuelles. Bien que les vignes ne soient pas encore certifiées Bio, les méthodes sont identiques.

🍇 En cave, ils ont pu compter sur le soutien et les conseils de Pierre Vaïsse. La vinification se fait le plus naturellement possible. Les vins sont ensuite élevés pendant 12 mois en barrique.

🍷 Les vins sont complexes, généreux avec un fruit exceptionnel, tout en gardant de la fraîcheur.

Crédit photo : William Lambelet

11 février 2022

PORTRAIT ▪︎ Fred LAILLER
DOMAINE BRÉGEON

Après plusieurs années en tant qu’ouvrier agricole, dans différents domaines, Fred reprend en 2011, les 7.5 ha, répartis sur 35 parcelles, du Domaine Brégeon.

🌱 Soucieux de son environnement et de ses vignes, il cultive le domaine en bio depuis le départ. Il obtient la certification en 2018. Fred accorde le plus grand soin à la vigne car c’est à travers son terroir que le vin puise son caractère. Pour respecter au mieux le fruit, une équipe de plus de 20 vendangeurs récoltent et trient à la main le raisin. Actuellement, il cultive 10 ha dont 95% en fermage (location). Son objectif : racheter au fur et à mesure les terres.

🍇 En cave, il n’est pas interventionniste, la fermentation se fait naturellement par levures indigènes. Ensuite, il laisse faire le temps avec de beaux élevages.

🍷 Les vins sont à l’image de Fred : généreux & pleins de caractère. Les crus sont marqués par le terroir et la patte du vigneron.

Fred Lailler - Domaine Brégeon
Fred LAILLER

29 décembre 2021

PORTRAIT ▪︎ Léo DIRRINGER

Originaire d’Alsace et issu d’une famille vigneronne depuis 4 générations, Léo ne se dirige pas spontanément vers la viticulture. C’est au fil de dégustations qu’il se passionne pour les vins naturels et l’énergie qu’ils dégagent. Dès lors, il souhaite devenir vigneron.

🧳 Il commence sa formation par un BTS viticulture-œnologie à Montpellier (34) et poursuit par une école d’œnologie en Suisse à Changins. Il fait ses classes chez la célèbre vigneronne suisse Marie-Thérèse Chappaz, puis une vendange au domaine Ostertag. Il rentre ensuite au domaine familial, à Dambach-la-Ville (67).

🌱 Dès son retour en 2017, il reprend certaines parcelles de ses parents et les convertit d’emblée en bio. L’objectif : travailler le plus naturellement la vigne. Il cultive un grand nombre de cépages tels que le gewurztraminer, le riesling, le sylvaner, le muscat, … pour les blancs et le pinot noir pour les rouges.

🍇 Concernant la vinification, il laisse faire le temps et n’utilise aucun intrant. Il veut comprendre et partager l’énergie que dégagent les vins naturels.

🍷 Quand on lui demande de nous décrire ses jus, il nous répond « j’essaie de faire des vins avec de la fluidité, de l’aromatique et des concentrations salines ». C’est bien notre avis.

Léo DIRRINGER

30 octobre 2021

PORTRAIT ▪︎ Pierre MÉNARD

🌠 Nous sommes allés à la rencontre de Pierre à son domaine, il y a maintenant 2 ans. Nous avons découvert un vigneron passionné et d’une grande simplicité.

🧳 En 2010, après un diplôme viticulture-œnologie en poche, il décide de parcourir le monde pour découvrir ce qui se fait ailleurs : il s’arrêtera au Portugal, en Nouvelle-Zélande, au Canada & en Hongrie.

🏡 En 2013, il s’installe à Faye-d’Anjou (49) et commence par racheter 0,2 ha de chenin. Il crée sa première cuvée : “Le Quart des Noëls”. Depuis, il reprend des parcelles au fur et à mesure pour atteindre aujourd’hui 4 ha. Il ne se concentre pas uniquement sur du chenin, il récupère du sauvignon pour proposer un autre profil de blanc et du cabernet franc pour faire du rouge.

🍇 Les vignes sont cultivées avec les contraintes du cahier des charges bio depuis le départ. Il officialise cette démarche en demandant le label en 2019. En cave, Pierre n’est pas interventionniste : il laisse le temps à ses vins de se construire.

🍷 Pierre réalise des vins vivants, d’émotion et de terroir. Ils sont emprunts d’une grande noblesse. L’équilibre entre la fraîcheur, la maturité & la richesse est superbe.

Pierre MÉNARD

10 juillet 2021

PORTRAIT ▪︎ Julien GUILLOT
DOMAINE DES VIGNES DU MAINE

Créé en 1952, par le grand-père de Julien, le @closdesvignesdumaynes s’étend sur 9 ha. Situé à Cruzille (71), au sud de la Bourgogne, le domaine est en bio depuis le départ et en biodynamie depuis 1998. Il n’a jamais connu la chimie et a toujours été cultivé dans le plus grand respect du vivant.

🍇 Julien, comédien de profession, reprend le domaine en 2001. Pendant plusieurs années, il allie les 2 métiers. En 2004, il se consacre uniquement à celui de vigneron. Très soucieux de la vigne jusqu’à la mise en bouteille, il proscrit le souffre et utilise les levures indigènes (levures présentes naturellement sur la peau du raisin).

🍷Il réalise des vins vivants, purs, texturés et lumineux.

🥃 Distillateur de père en fils, Julien propose également des eaux-de-vie conçues au domaine, certaines vieillies plus de 30 ans. Comme si cela ne suffisait pas, il dispose d’un gîte au sein du domaine, lieu de vie et de partage où se rencontrent régulièrement musiciens et comédiens.

Julien GUILLOT

4 juin 2021

PORTRAIT ▪︎ Guillaume NOIRE

✨ Après une carrière dans le design à Paris, Guillaume aspire à une nouvelle vie.

🧳 Amateur de vins, il s’installe à Rablay-sur-Layon en 2016 et réalise plusieurs stages chez des vignerons du coin, qui le confortent dans l’idée de monter son domaine. Il rachète 2,5 ha de vignes autour de chez lui.

🍇 Il souhaite réaliser des vins naturels. Pour cela, il travaille ses sols minutieusement et favorise l’écosystème dans ses vignes. L’objectif : qu’elles deviennent autonomes. En 2020, elles sont labellisées Bio.

🍷 En cave, Guillaume n’est pas interventionniste, il laisse faire le temps et n’utilise aucun intrant (souffre, …).

Ses chenins sont frais, salins et ciselés. Les rouges sont gourmands et pleins de fruits.

Loire : Guillaume Noire
Guillaume NOIRE

2 mai 2021

PORTRAIT ▪︎ Julien SUNIER

C’est chez lui, sur les hauteurs d’Avenas, que nous avons rencontré Julien pour la première fois. Une dégustation qui s’est terminée par un casse-croûte improvisé.

🍇 Julien a commencé en 2008, en reprenant 2 ha de vignes. Actuellement, le domaine est réparti sur 7 ha avec 3 appellations : Régnié, Fleurie & Morgon. L’ensemble est cultivé en bio et promeut une viticulture artisanale. Sa philosophie : respect du vivant et de la biodiversité. Les vinifications sont naturelles.

🍷 Les vins allient finesse & élégance. La précision et la pureté qui s’en dégagent sont la trame commune à l’ensemble de sa gamme.

Portrait de Julien Sunier
Julien SUNIER

10 mars 2021

PORTRAIT ▪︎ Pierre HALLEY & Samuel DURAND

Le Clos Constantin, pour nous, c’est avant tout une très belle rencontre. Au détour d’un chemin, leur chai en bois situé au milieu des vignes nous a tapé dans l’œil. Nous nous sommes arrêtés pour déguster. Une belle surprise ! Depuis, nous sommes bluffés millésime après millésime, par la précision de leurs vins.

🍇 Après des études viticoles et une expérience de caviste aux États-Unis, Pierre décide en 2009 de reprendre seul les vignes de son oncle à Argelliers (34). Le raisin est alors envoyé à la coopérative. Mais Pierre ne veut pas en rester là.

Son objectif : créer sa cave, pour vinifier « ses vins ».

☀️ Parallèlement, Samuel, originaire de Sancerre (18), est caviste à Paris. Après plusieurs années, il aspire à de nouveaux horizons, loin de sa vie parisienne intense. En 2015, il vient s’installer dans le Languedoc pour participer à l’ouverture d’une cave. C’est dans la région natale de Pierre qu’ils se rencontrent.

🌱 Ils décident de créer, en 2017, le Clos Constantin, en hommage à l’arrière-grand-père de Pierre. Aujourd’hui, ces 2 passionnés cultivent 15 ha en conversion biodynamie.

Leurs vins sont à leur image : élégants, avec du caractère.

Portrait de Pierre et Samuel du Clos Constantin
Pierre & Samuel | Clos Constantin